Portrait du mois : Thomas, 22 ans seulement et pilote de ligne chez Luxair

M

Am 27/05/2021, von Marion Peter veröffentlicht

Votre tout nouveau rendez-vous du mois avec Moovijob !

Découvrez de nouvelles professions, des expériences uniques, remplies de doutes et de craintes, mais avant tout de force et de persévérance. Partez à la rencontre des professionnels de tous horizons, exerçant des métiers et ayant des parcours différents et retrouvez-nous chaque premier mercredi du mois pour un nouveau portrait… Et si vous y trouviez le métier de vos rêves ?  

Découvrez aujourd’hui notre candidat du mois, Thomas, 22 ans, qui exerce le métier de Pilote de ligne chez Luxair au Luxembourg. Il nous raconte aujourd’hui son arrivée chez Luxair en pleine période de crise sanitaire, nous partage son ressenti lors de ses vols et nous transmet sa fierté de « voler aux couleurs de Luxair. »

« Depuis tout petit, je suis passionné par ces machines volantes. Je ne me voyais pas faire un autre métier. »

Passionné depuis son plus jeune âge par ces « machines volantes », Thomas n’hésite pas une seule seconde pour le choix de ses études. Originaire du Luxembourg, Thomas a suivi ses études en Belgique. Après avoir longuement réfléchi lors de ses deux dernières années d’études secondaires quant au choix de sa future école, le jeune homme a finalement opté pour la capitale belge. Il intègre alors, en septembre 2017, la CAE Oxford Aviation Academy à Bruxelles pour une durée de 18 mois, avec une idée déjà bien précise en tête, celle d’intégrer Luxair à la fin de sa formation.

Zoom sur LuxairGroup

Luxair est un acteur clé et responsable, ainsi qu’un employeur majeur du Grand-Duché de Luxembourg et de la Grand Région environnante et emploie plus de 3000 personnes. Luxair est active dans quatre activités liées à l’aviation.

« Les branches les plus connues du grand public sont certainement la compagnie aérienne nationale du Grand-Duché, Luxair Luxembourg Airlines, et le tour opérateur LuxairTours. Peut-être moins connus, mais tout aussi importants : LuxairServices, ils assurent les services aux passagers, tels que les agents check-ins, l’assistance de personnes à mobilité réduite, le chargement et déchargement des bagages, le service Lost & Found, le catering, etc… Ainsi que LuxairCargo, qui est l’entité qui gère toute la partie import et export de fret à l’aéroport de Luxembourg via le CargoCentre. »

Ses débuts au sein du groupe Luxair : « Mon premier vol aurait dû être en avril 2020, mais il n'a cependant eu lieu qu’en mai 2021. »

Cinq mois après la fin de sa formation à Bruxelles, en juillet 2019, Thomas débute le processus de sélections de Luxair, qu’il réussit fièrement. Il débute alors en février 2020 une formation sur les procédures Luxair ainsi qu’une qualification de Type (aussi appelée Type-Rating) sur le type d’avion qu’il sera amené à piloter. Malheureusement, celle-ci sera suspendue très vite à cause de la crise sanitaire.

Comme beaucoup de salariés à cette période, Thomas connaît le chômage partiel. Le jeune homme décide alors de mettre à profit son temps libre et s’inscrit au CGDIS. Il débute une formation de secouriste volontaire, une autre de ses passions : « C’est une activité qui me plait beaucoup et j’espère pouvoir avoir le temps de donner quelques heures de mon temps libre au service de la population luxembourgeoise après la crise. »

Le secteur de l’aviation n’a pas été épargné durant cette crise, le nombre de vols a d’ailleurs nettement réduit : « Ayant rejoint Luxair en février 2020, mon premier vol aurait dû avoir lieu en avril 2020, mais il n'a cependant eu lieu qu’en mai 2021. Nous avons eu la chance de travailler dans d’autres domaines en attendant la reprise de nos activités, notamment à la Direction de la Santé au département Contact Tracing, ou encore au département de la Sécurité à LuxairCargo. »

Les vols reprenant peu à peu, c’est en février 2021 que le jeune homme commence à exercer réellement le métier qu’il attendait tant, le métier de ses rêves.

Dans la peau d’un pilote de ligne

On pourrait croire que la journée type d’un pilote de ligne débute au moment du vol. En réalité, le pilote se prépare déjà bien plus tôt : la veille.

J-1 : la veille d’un vol, Thomas se doit de prendre en compte divers éléments importants comme « les cartes d’approche de la destination (cartes qui indiquent quel chemin suivre pour approcher l’aéroport), les spécificités locales comme les restrictions de vitesse ou d’altitude, s’il est possible de faire le plein à destination ou s’il est plus avantageux de partir avec le kérosène (carburant utilisé dans les avions) pour l’aller-retour. » Un certain nombre d’éléments que les passagers confortablement installés dans les sièges de l’avion ne soupçonnent pas.

Jour J : le jour même, place au briefing de l’équipage avec le commandant de bord et le personnel navigant commercial, pour faire un point sur la météo, les éventuelles zones de turbulences, un point sur le carburant à emporter, les retards envisageables en fonction de la météo et la répartition du temps de vol pour le copilote et le commandant.

Vient ensuite le moment de vérifier les systèmes internes et externes à l’avion (état des pneus, fuselage, les lampes etc.).

Une fois le décollage effectué et le vol commencé, il faut faire preuve de proactivité selon Thomas et être réactif à tout type de scénarios possibles.

L’atterrissage : une fois arrivé à destination, pas question de retrouver la plage la plus proche et de profiter d’une baignade sur le sable chaud ! « Nous ne restons en général que 40 à 60 minutes, le temps de refaire des vérifications et de refaire le plein si nécessaire. » et il est déjà l’heure d’entamer le chemin retour.

Le premier vol du jeune Luxembourgeois s’est déroulé sans passagers à bord, après un mois complet d’entraînement en simulateur « C’était vraiment très agréable de voir toute la théorie enfin en pratique. Une sensation d’accomplissement après bon nombre de sacrifices pour arriver à réaliser ce rêve de gosse. »

Comment gère-t-on les perturbations en plein vol ?

La mission N°1 pour les pilotes comme Thomas ainsi que pour l’équipage, c’est « d’assurer aux passagers un voyage le plus agréable possible et surtout avec le plus haut niveau de sécurité. » Il est primordial de savoir garder son calme, son sang-froid, mais avant tout de faire preuve d’honnêteté envers les passagers, selon lui.

En cas de perturbation, il faut analyser les faits : « La priorité absolue étant toujours la sécurité, nous discutons du problème avec mon commandant de bord dans le poste de pilotage. Nous analysons les causes et donc nos possibles plans d’actions en prenant en compte la balance bénéfices/risques. Une fois la situation sous contrôle, que le personnel de cabine et le contrôle aérien sont avertis de notre plan d’action, le commandant s’adresse alors aux passagers. »

Le message du commandant de bord se doit d’être clair, simple et concis, en expliquant les faits et les mesures mises en place. Il est inutile d’entrer alors dans des détails trop techniques qui risqueraient d’effrayer les passagers.

Et le métier de pilote de ligne, ça fait quoi comme sensation exactement ?

« Une certaine sensation de liberté, de quiétude, là au-dessus des nuages, de pouvoir observer la beauté des paysages de notre planète, loin de la frénésie que peut connaitre notre monde en ce moment. C’est toujours une joie immense de pouvoir regarder à travers les fenêtres du plus beau bureau du monde et de voir les paysages changer au fil de la météo et des saisons. »

Et si Thomas a choisi ce métier, c’est avant tout pour sa « passion du pilotage, le plaisir de rencontrer toujours un équipage différent, de travailler avec des personnes de tous horizons » et « pour la sensation de fierté d’avoir pu amener des gens en vacances ou retrouver leurs proches. »

On souhaite une belle carrière et un bel avenir à ce pilote de « machine volante » 😊

Vous souhaitez vous aussi rejoindre Luxair ? N'attendez plus et faites partie de l'aventure en consultant les offres d'emploi Luxair sur Moovijob !

Vous aussi, partagez votre expérience, votre parcours avec la communauté Moovijob ! Contactez-nous à l'adresse marketing@moovijob.com.

Hat es Ihnen gefallen? Lassen Sie es uns wissen!

Teilen auf


Hinterlassen Sie einen Kommentar

Zu diesem Blog-Beitrag gibt es noch keine Kommentare.

Um teilzunehmen, treten Sie der Moovijob-Community bei, teilen Sie Ihre Meinung und nehmen Sie an der Diskussion im Forum von Moovijob teil.